L'eau qui dort

Publié le par delps

 

texte1

 

 

Il faut se méfier de l’eau qui dort.

Il faut se méfier de ceux qui ne parlent pas mais sont capables du plus grand.

Rien ne soulage la haine.

Quand celui qui attise la haine est écouté, alors elle se propage comme un feu de bengale.

Quand cela explose, les pauvres petits défenseurs de la liberté n’ont qu’une chose à faire : résister.

Alors ils arrivent pour éteindre le feu et laisser éclairées seulement les lumières de la vie.

Seuls ceux qui reconnaissent ces lumières accourent alors pour se réchauffer. Ils sont là pour l’amour et l’amitié. Ils ne savent pas encore dire tout cela mais dans leurs yeux la lumière se reflète et c’est déjà une victoire.

Il y a deux mots qui viennent à leur esprit : vigilance et résistance.

C’est au fond de leurs yeux qu’on trouve le secret de ces deux mots qui peuplent l’imaginaire de ceux qui croient à la liberté plus qu’à tout.

Et toi seul tu les reconnaîtras quand tu auras vu.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article