Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous marchons parmi la sauvagerie

Publié le par delps

Nous marchons parmi la sauvagerie

Ils étaient habillés de bleu.

Sur leurs lunettes de soleil se reflétaient

L’onde marine bleue elle aussi.

On les avait abandonnés

Là loin du pays d’origine.

Le reste de la troupe était

Partie en guerre bien au-delà des mers.

Leurs vieux chapeaux élimés

Et délavés les cachaient à peine du soleil.

Ils regardaient au large

Mais ne voyaient rien venir.

Ils avaient quelques caisses

Remplies de pain, d’olives

Et un peu d’eau pour chacun.

La guerre était sans doute

Finie depuis longtemps

Mais on ne sait jamais

Il valait mieux garder une arme même pendant la nuit.

Soudain au-dessous de toutes les étoiles

Qui scintillaient fort,

Une explosion se fit entendre,

Puis un bateau gris arriva

Sur le roulis des vagues

Très lent comme dans un rêve.

On venait leur annoncer

Qui était le nouveau chef

Commandant général.

Un haut parleur leur criait « Keep calm ».

Mais rien n’y faisait,

La troupe était nerveuse

Et tout prés de tirer

En direction du bateau.

Puis le général commandant en chef arriva sur un petit bateau

Et dit à la troupe : « Votre seul avenir c’est d’être mes esclaves ».

Alors la troupe en deux trois regards décida

De tuer le commandant général en chef.

Ils prirent le grand bateau

Sur le roulis des vagues

Très lent comme dans un rêve,

Et annoncèrent d’îles en îles

La bonne nouvelle.

Le peuple avait gagné.

Partager cet article

Repost0

La princesse dans le train

Publié le par delps

La princesse dans le train

Elle venait de très loin.

Elle avait atterri

Là par hasard

Après un très long voyage.

Elle voulait rejoindre

La mer, partir.

C’était la fille du calife

D’une ville bien au-delà des frontières.

Elle avait de longs cheveux

Noirs et la peau mate.

Elle avait appris toutes les langues.

Elle terminait son voyage.

Ce soir elle serait au port.

Là elle verrait

Les bateaux par milliers

Et peut-être en prendra-t-elle un.

Ou peut-être, elle

Tombera amoureuse d’un marin

Au mille tours du monde

Bien décidé à rester dans ce port.

En attendant, elle me

Regardait et je

Voyait dans ses yeux

Une sombre tristesse.

Je descendais du train

Et je me souviens encore

De son nom.

Mais cela est un secret.

Partager cet article

Repost0

Ils ont peur de la grande tempête

Publié le par delps

Ils ont peur de la grande tempête

Quand ils entendent le bruit des arbres,

Leur simple frémissement,

Ils se cachent dans leurs maisons carrées,

Avec leur esprit carré.

Ils regardent à peine dehors et s’agrippent

A leurs écrans comme à un talisman

Qui par magie leur donnera la solution.

Mais en attendant, ils ont peur de la tempête.

Ils ont peur du souffle qui va faire voler en éclat le toit de leur maison,

Mais surtout leurs certitudes stupides.

Il y a longtemps que plus rien n’est sûr.

Que ce qu’ils ont risque de s’envoler.

Et bien souffle vent !

Seuls ceux qui n’ont pas oublié de vivre

Trouverons un abri sûr au milieu de la tempête.

Quand à toi il ne reste qu’à choisir entre la peur et la vie.

Partager cet article

Repost0