Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La moitié du sommeil

Publié le par delps

 

figuregravurevalloton 2jpeg 

L’autre moitié c’est celle de la somnolence, du presque réveillé, du demi-rêve à moitié réel.

Un jour une princesse à moitié endormie décide de rester dans son lit. Elle n’en sortira que lorsqu’un prince apparaîtra.

Elle a froid toute seule dans son grand lit mais peu importe, elle ne veut plus jamais sortir, elle veut rester là à attendre.

Autour d’elle des nuées de lucioles s’agitent et l’empêchent de vraiment s’endormir. Elle entend soudain un bruit de pas dans le couloir derrière la porte.

Elle s’enfonce le plus loin au fond des draps immenses et blancs.

La porte s’ouvre. Le soldat en armure rentre de la guerre et cherche une femme pour se marier.

Ses mouvements rendus difficiles par son costume d’acier l’empêchent d’avancer vite.

La princesse en profite et s’enroule comme un escargot dans les plis du grand drap et réussit à disparaître.

Le soldat tombe au pied du lit. Le sang coule de son armure. Il succombe à une mauvaise blessure.

La princesse, elle, est partie si loin dans les plis du drap blanc qu’elle s’est perdue dans ses rêves.

Depuis lors, on dit que le parfum des draps propres et immaculés est celui d’une princesse disparue il y a très très longtemps.

Partager cet article

Repost0

Le voyage à Paris

Publié le par delps

 

figuregravurevalloton1.jpeg

 

La pakistanaise et l’homme la quarantaine marié

Le vigil noir et séducteur

La caissière jeune et fataliste

Le vendeur homo et mélangeur de parfums

Le tableau de St Petersbourg

Le couple ne se parlant pas et regardant nerveusement leur portable respectif

Le serveur vieux, triste et las

La caissière publicitaire pour une promo sur les chaussettes

La pub pour les chaussures dans le film sur la marche

La salle vide dans l’exposition sur le grand peintre du XXe siècle

L’homme absorbé par le tableau

La file d’attente

Le magasin illuminé

Les arbres illuminés

La nuit qui tombe quand même

Marcher jusqu’à la fatigue

Reconnaître l’oiseau noir du tableau dans l’arbre à côté

Avoir envie de rentrer : à la maison, dans le magasin, dans l’autre pièce

Etre au chaud et penser à ceux qui ne le sont pas

Ne pas parler français

Ne pas comprendre les autres langues

Faire le même trajet en long en large

Ne se souvenir de rien

Et rentré vidé et plein à la fois

Partager cet article

Repost0