Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dunes vertes

Publié le par delps

Dunes vertes

Une petite bonne femme fait tous les jours les courses pour sa famille. Epuisée, elle s’effondre sur son canapé.

Elle s’endort et commence alors un rêve. Elle voit des dunes vertes, d’un vert clair presque anisé.

Derrière la dune, un géant de papier avance lentement.

Il semble presque voler au-dessus du désert.

Elle entend très distinctement le bruit du papier froissé qui avance, qui avance.

Elle ouvre les yeux. A côté d’elle un petit d’oiseau est entré par la fenêtre. Il tient dans sa bouche un petit papier.

Elle le prend, le lit.

Le seul mot dont elle se souvient des années plus tard, elle ne se souvient pas exactement mais c’est quelque chose comme espoir.

Elle verse une larme, range dans le frigo un à un les paquets de nourriture.

L’oiseau est reparti.

Elle jette machinalement le petit papier dans la poubelle.

Le soir arrive avec l’heure du diner.

Rien d’autre n’arrivera.

Le mot de l’oiseau :

Oiseau

Vert

Petite

Mot

Phrase

Relecture

Aide précieuse

Voyage

Rêve

Travail

Quotidien

Seulement si

Accoutumance

Habitude

Cœur

Famille

Eté et hiver

Neige au soleil

Toujours

Continuer

Espoir

Partager cet article

Repost0

Je ne sais pas qui m’a dit ça

Publié le par delps

Je ne sais pas qui m’a dit ça

Un jour de Septembre, je marche dans la rue quand je vois devant moi une grenouille gigantesque.

La grenouille me dit alors :

« N’avance pas, tu risques de tomber dans l’eau ! »

Au loin quelques lumières indiquent la présence, en tout cas une présence, peut-être un pêcheur qui ne trouve plus la route pour rentrer au port avant l’orage.

Ca c’est sûr, je risque de tomber dans l’eau.

Se dépêcher, avancer dans le noir et cette lumière obstinante qui vacille lorsque j’avance.

J’entends plic, ploc, plic, ploc.

C’est la grenouille.

Elle revient. Et d’un coup disparaît. A la place, une pluie intense me traverse jusque dessous mes vêtements.

J’ai froid, si froid dans ce paysage glacial et humide.

Je me blottis sous un arbre.

La pluie cesse.

Une petite grenouille passe devant moi avant de se jeter dans l’eau.

Il n’y aura pas de prince charmant ce soir.

Partager cet article

Repost0

Ce mur qui n’avançait pas

Publié le par delps

Ce mur qui n’avançait pas

Inspiré d’un stage de théâtre avec Dan Jemmett et d’Eschyle

Retour du soldat après la guerre de Troie

Il y avait un mur

Le mur qui n’avançait pas

Et tous les jours

Ces morts

Ces mains pleines de sang

Et l’eau sale et les rats

Qu’il fallait manger

Et tous les jours

L’ennemi derrière le mur

Qui était invisible

Derrière ce mur

Les morts qui tombaient

A terre toujours plus nombreux

Et cette eau sale qu’il fallait

boire, les rats qu’il fallait manger

Ce bruit, le jour, la nuit

Et ce sang sur les mains

Pendant 10 ans

Et maintenant je reviens

Je te dis cela comme un aveu

L’aveu de mon impuissance.

Partager cet article

Repost0