Pardon d’église

Publié le par delps

 

Dans la nature

C’est ton église

Tu marches sur les chemins

Rocailleux, herbeux,

Et dire que l’autre fois

Quand on s’est vu en ville

Tu aimais me parler des fleurs

Es-tu aveugle ?

As-tu perdu la mémoire ?

Sais-tu à qui tu parles ?

J’aime la nature,

Les fleurs et les chemins rocailleux

N’oublie pas qui je suis

Et abstiens toi de parler

Si je ne te demande pas

J’aime t’entendre parler

Comme le font les oiseaux

Cette douce mélodie

Cet affreux sacrifice

Au beau soleil, au ciel bleu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article