Principe de l'amour

Publié le par delps


Il existe une baie noire et odorante qui donne le pouvoir d’aimer.

Il existe une fleur jaune et parfumée qui donne le pouvoir de haïr. On ne peut pas se tromper.

Alors un jour, une jeune fille cherchant l’amour rencontre un marchand de remède, bonimenteur à ses heures.

Il connaît le pouvoir de la baie et de la fleur mais ne dit rien à la jeune fille. Il lui propose le sirop de sureau, la fleur de camomille, et l’extrait de canelle.

Elle ne sait pas quoi choisir mais sent la baie sombre qui l’intrigue et regarde cette jolie fleur parfumée. Elle imagine que la fleur donne l’amour, ne demande aucun conseil au marchand et la paye aussi chère qu’il le lui demande.

De retour chez elle, elle met la fleur dans un vase et attend qu’un prince vienne sonner à sa porte.

Mais à chaque fois qu’elle parle les gens fuient apeurés. Sa propre mère ne la reconnaît plus. Elle est devenue laide et médisante.

La jeune fille triste de ne voir personne chez elle se demande si la fleur n’y est pas pour quelque chose.

Elle jette la fleur et retourne vers le bonimenteur.

“Je te l’avais bien dit, mais tu ne m’as pas écouté, cette fleur apporte la haine.”

“Mais que dois-je t’acheter pour trouver l’amour?”

“Et bien choisis ce qui te dégoûte le plus, ce qui te rappelle le moins l’amour, ce qui te fait le plus peur. Quand tu auras cette chose étrange et dégoutante, il t’arrivera les plus belles, les plus tendres choses, et tu trouveras l’amour.”

Alors la princesse prend la baie la plus mal odorante et la mange sur le champ. Elle devient toute rouge et rentre chez elle.

Elle rencontre sur son chemin un homme au regard sombre mais terriblement beau.

Il l’emmène avec elle et dans le village on ne l’a plus jamais revue.

On dit qu’elle est heureuse au-delà des montagnes avec le plus doux des princes.

                  P1050581

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article