La fragilité

Publié le par delps

 

Il était une fois une princesse prise par un ogre et enfermée dans la plus haute tour du château.

 

Quel est ce cri que l'on entend au loin ?

 

Quel est cet arbre qui rougit comme le feu au-delà de la deuxième colline ?

 

L'ogre entend le cri et voit le feu dans la forêt. Il sort précipitemment de son château. Il regarde partout mais ne voit plus le feu, n'entend plus le cri. Alors il retourne dans son château. Il monte dans la plus haute tour et voit que la princesse n'est plus dans sa chambre. Elle a disparu.

 

Affolé et furieux, il pousse un cri guttural qui fait frémir au-delà des montagnes.

 

L'arbre flamboie dans la forêt mais d'un éclat nouveau. Une silhouette de femme apparaît au milieu du feu. L'ogre court vers la forêt et ce mirage.

 

Soudain, il voit le fantôme de sa princesse bien aimée qui lui dit : "Je ne t'aime pas. Tes manières et ta suffisance me déplaise beaucoup. C'est pour celà que je me suis enfuie".

 

Et l'ogre pousse un cri énorme bien plus fort que les précédents. Il tente d'attraper l'image de la princesse mais à chaque fois qu'il approche sa grosse main velue, l'image disparaît. Il approche tellement du feu qu'il finit par se brûler. Il continue et continue et finit par tomber dans le feu. Il disparaît dans les flammes en poussant un dernier cri qui fait frémir au-delà des montagnes.

 

Le feu bientôt s'éteint et derrière l'arbre la princesse sort vétue d'une robe scintillante.

 

Elle court vers le château, ouvre les portes et les fenêtres. Une fumée magique envahie les moindres recoins de cette immense demeure. Tout réapparaît scintillant comme la robe de la princesse.

 

Au milieu du salon, un beau cheval blanc et dessus son prince qui l'attend ici depuis des siècles. Il descend du cheval et vient embrasser la princesse. Ses joues rougies par l'émotion, elle verse une larme.

 

Et on dit que cette larme donne naissance à une source dont l'eau si pure guérit tous les maux de la terre.

               P1050577

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article