La danseuse et le capitaine

Publié le par delps

 

  figureacouleur1

 

 

« Ohé mon capitaine, venez vite ! » crie le matelot.

Le capitaine ne distingue rien dans le brouillard. Il avance et trouve la danseuse, celle qu’il a aperçue sur le quai l’autre soir, avant que le bateau ne parte.

« Capitaine il faut venir, c’est urgent ! » crie désespérément le matelot.

Le capitaine voit maintenant le matelot comme il s’est avancé.

« J’arrive ! Que se passe-t-il ? »

« Nous avons vu avant le brouillard, un bateau avancer. Nous n’entendons pas la cloche. Nous avons sonné la cloche, mais aucune réponse. »

Quand soudain, une baleine aussi grande que la proue saute au-dessus du bateau.

« Mais nous avons vu un bateau, pas une baleine ! » insiste le matelot.

Eclaboussé violemment par le plongeon de l’animal, le capitaine dit au matelot :

« Continuez à sonner la cloche, avec ce brouillard on ne sait jamais ».

Revenu vers le milieu du bateau à travers la brume intense, le capitaine sent le parfum liquoreux et voit la belle silhouette rouge d’une femme. C’est la danseuse.

« Ne restez pas là dans cette brume, vous allez attraper froid. »

La danseuse pose ses mains sur la rambarde comme une barre pour un exercice appris par cœur depuis des années.

Elle sourit au capitaine et lui prend la main.

Ils esquissent un pas de danse.

La cloche sonnera tant de fois, comme une douce musique, avant le choc avec l’autre bateau.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article