Faut-il enlever les manteaux de pluie ?

Publié le par delps

 

Les épaisseurs étouffent

Lorsqu’il fait trop chaud

De ma peau

Se retirent les épaisseurs

Un serpent qui pique

Un lézard au soleil

L’impossible hiver

Pourtant l’automne

Immanquable de feuilles mortes

En chanson dans la voiture

Les couchers de soleil

En accord avec les arbres

Rouges orangés

Cette lumière de fin du monde

De champagne

Ces fêtes avortées

Qui reviendront

Quand on allumera les bougies

Qu’on fera des feux dans la cheminée

Lorsque le ramoneur sera passé

Sans oublier les clés du garage

La voiture pour partir loin

L’immensité, c’est dit

Par-delà, vers ailleurs

Alors nous chanterons les vieilles rengaines

Tu te souviendras de toutes les paroles

L’autre jour, j’ai cru revoir des images

C’est bleu, c’est infini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article