C’était dans une forêt

Publié le par delps

La nuit était tombée

Sur la forêt

Le loup était parti

L’ours s’endormait

Dans sa tanière

L’oiseau ne volait plus

Il était endormi lui aussi

Pourtant, au plus profond

De la forêt

Quelqu’un écoutait la pluie

Tomber sur l’épaisse végétation

Le protégeant momentanément

Il s’était réfugié dans cette grotte

Au centre de la forêt

Là où ni hommes

Ni animaux n’accédaient jamais

Il était vêtu de noir

Comme un moine pénitent

Cela faisait bientôt

Un mois qu’il errait

A travers les arbres

Et les fougères

Il ne dormait presque plus

Il observait la nature

Ses cheveux et sa barbe

Tellement longue

Ses mains calleuses

D’avoir trop cherché

La nourriture dans la terre

Et aux branches des arbres

Là, au centre de la forêt

Cette nuit-là ne fut pas comme les autres

Il se mit à chanter

Et réveilla tous ses voisins

A poils et à plumes

Alors au milieu de la nuit

Au centre de la forêt

Une grande chaleur

Réchauffa tous les petits êtres

Et le lendemain l’ermite

Avait disparu

On n’entendit plus jamais sa douce voix

Dans une autre forêt

Plus loin

Ou au fond des lacs

Il y a l’écho quelque part, de cet ermite

Noir et pénitent

La pluie cessa

Le monde oublia

Et le printemps arriva

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article