Le prince et la ridicule

Publié le par delps

Le prince était timide

Il ne savait pas trop où mettre ses yeux

Où mettre ses mains

Il manquait d’assurance

Depuis son plus jeune âge

Alors la ridicule

Celle dont tout le monde se moquait

Tellement elle était bête,

S’approcha de lui

Ne sachant pas quoi faire de son corps

Il lui donna par inadvertance

Une grosse gifle qui l’envoya au tapis

Les gens riaient de voir cela

La ridicule partit au milieu de la foule

Définitivement ridiculisée

Mais le prince

Avait honte de sa violence impromptue

Il demanda

Qu’on lie ses mains avec une corde

Et qu’on le délivre

Une fois qu’il aurait trouvé sa princesse

Des années passèrent

Il devint vieux

Une princesse lointaine arriva

Elle enleva ses cordes

Et l’emmena dans son carrosse à fleur

A minuit, comme toutes les princesses

Elle disparut

Mais avec le prince

Elle serrait fort ses mains

Une branche de lierre

Puis un arbre

A poussé entre les deux amants

Liant leurs mains à l’infini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article