Mon âne

Publié le par delps

Mon âne

Il était une fois un âne

Il vivait au pied de la montagne

Et lorsque le petit berger

Lui tapait dessus pour le faire avancer

Il brayait de toutes ses forces

Dans la chaleur de l’été

Il faisait plus de 36 degrés

Le berger avançait avec son âne

Dessus il avait mis sa cargaison de fruits

Venus des vergers plus bas dans la vallée

Tous deux cheminaient vers la ville

Au-dessus de la rivière

Où les murs bleus se coloraient des fruits et légumes du marché

Il était tôt le matin mais déjà la chaleur les harassait

Pour traverser la rivière et aller jusqu’à la ville

Il n’y avait qu’un petit pont de pierres

D’autres paysans et leurs ânes

Passaient dessus en même temps

Il n’y avait plus de place pour eux

Alors le berger descendit dans la rivière

En poussant son âne

Qui brayait encore plus fort

Et ils remontèrent jusqu’à la ville péniblement

La fraîcheur de l’eau avait revigoré l’âne

Dégoulinant de partout

L’eau coulait dans les ruelles

Sous le étales du marché

Parmi les femmes accroupies

Avec leurs herbes odorantes

Et bientôt toutes les rues furent remplies d’eau

Et depuis ce jour, coule une fontaine

Au milieu de la place de la ville

Elle porte le nom du petit berger et de son âne

On entend certains soirs, si on tend bien l’oreille

Le braiment de l’âne

Dans l’eau qui coule de la fontaine

Plusieurs fois en écho dans les montagnes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article