Les retrouvailles

Publié le par delps

Les retrouvailles

Un jour dans une usine quatre chaises sont fabriquées.

Elles arrivent dans le magasin

Et le vendeur les aligne.

Elles sont belles, rutilantes

Et attendent avec impatience

Le jour où quelqu’un s’assiéra dessus.

Et le jour était venu.

Un jeune couple de passage dans la grande ville

Les avait repérées.

Ils s’approchent intrigués

Par leur allure moderne et

Leur aspect confortable.

La femme s’assoit sur l’une d’entre elles.

Elle soupire de contentement

Posée sur l’assise en skaï et contre le dossier en métal,

« Elles seront parfaites dans la cuisine autour de la grande table », dit-elle.

Le couple les achète.

Le vendeur les livrera dans quelques jours.

Elles arrivent dans la cuisine.

Elles y resteront quarante ans,

A se regarder et à se raconter des histoires de chaises.

Quand un jour le mari meurt,

Sa femme devient folle de chagrin

Et est emmenée dans un hôpital où elle finit par décéder

Quelques mois plus tard.

Les chaises restent dans le grand appartement vide.

Les enfants et les petits-enfants emportent les objets

Mais on décide de ne garder que deux chaises.

Les autres iront à la brocante.

Les deux chaises, comme deux amies indéfectibles

Se serrent l’une contre l’autre.

La petite fille les garde chez elle,

En laisse une pendant quelques années dans une cave,

Et à la suite d’un déménagement,

Les réunie à nouveau autour d’une table toute ronde.

D’autres chaises deviennent leurs amies.

Depuis les conservations vont bon train.

Les deux amies sont réunies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article