Une fille au-dessus de la ville

Publié le par delps

Une fille au-dessus de la ville

Au milieu de la ville, une grande maison.

C’est là qu’habite une fille aux cheveux d’or, très longs,

Si longs que dans les rues

On trouve la trace de sa présence, quelques cheveux ici et là.

Un oiseau un jour se pose

Sur la branche d’un arbre

En face de la grande maison.

Il dit : « Je pense à toi mon amour depuis des siècles. »

L’oiseau s’en va,

Mais la fille aux cheveux d’or a entendu.

Elle sort de la maison accompagnée de ses très longs cheveux.

Elle court emportant les fleurs des parterres,

Les feuilles tombées des arbres.

Arrivée à l’orée de la ville, derrière les collines, elle voit l’oiseau qui l’attend.

« Viens avec moi », lui dit-il.

« Je ne peux pas sortir de la ville, cela m’est interdit ».

Alors l’oiseau avec son bec tresse les longs cheveux de la jeune fille.

Il en fait une corde.

« Accroche-toi ! », lui dit-il en emportant dans son bec

La tresse immense.

La jeune fille pendue à sa tresse, s’envola dans le ciel

Et ne revint jamais.

Au printemps on voit passer de petits oiseaux multicolores

Dans le ciel qui portent des brindilles dorées.

Les jeunes filles rêvent d’en mettre dans leurs cheveux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article