Le voyage intérieur

Publié le par delps

Le voyage intérieur

Assise à bord d’un bateau, la princesse Kokoschka regarde les paquebots arriver. Des milliers de personnes vont envahir la ville à la recherche d’un coin d’ombre et d’un peu de fraîcheur. Les vagues commencent à faire tanguer le bateau. Il va partir, mais afférée à écrire une lettre à son mari, la princesse ne se rend compte de rien. Une fois que le bateau a quitté le port, c’est là qu’elle voit s’éloigner les monstres de fer et leurs milliers de passagers.

Alors la traversée commence. A part le commandant et la princesse, il n’y a personne sur le bateau.

La princesse hélas a le mal de mer. Elle s’approche d’une fenêtre pour avoir un peu d’air.

Dehors la brise est exquise en cette chaude journée d’été. Les montagnes de l’île s’éloignent maintenant. On ne voit que du bleu de tous côtés : la mer et le ciel.

Elle jette la lettre par dessus bord car elle n’espère plus revoir son mari volage.

C’est décidé ce voyage sera celui des adieux au mari, à l’île.

Il fait beau, le commandant est beau.

Il a des yeux noirs et profonds comme les profondeurs de la mer.

Le voyage sera long.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article