Il était bulgare

Publié le par delps

Il était bulgare

Il venait du pays du yaourt.

A dix ans déjà il sait lire, écrire, chanter.

Il part sur les routes colporter ses histoires. Il continue jusqu’à l’âge adulte.

Il trouve un métier. Il devient cordonnier et jusqu’à sa mort il recoud les chaussures abimées.

Il est trop timide pour aborder les filles.

Il reste seul dans sa cordonnerie.

Il meurt seul au milieu des clous et du cuir.

Mais dans le village on n’a pas oublié ses histoires d’enfant. Et depuis qu’il est parti, on se raconte ses histoires à tous les mariages pour porter chance aux couples amoureux.

Car dans ses histoires il y a un grand trésor, une bénédiction qui assure l’amour pour la vie. Il l’avait caché dans chacun de ses mots et c’est comme cela qu’il a aimé sur terre, pour donner le goût du bonheur à ceux qui s’aiment.

On appelle cela le désir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article